Les Glorieuses

Plage de la Grande Glorieuse, Les Glorieuses – © B. Marie

Les Glorieuses, archipel dont les terres émergées représentent environ 7 km², est principalement constitué d’un banc de sable et d’une plate-forme de corail qui affleurent et s’étendent sur 17 km de long. Cet archipel, posté à l’entrée nord du canal du Mozambique (environ 260 km au nord-est de Mayotte), se compose de : l’îlot Glorieuse (ou Grande Glorieuse) culminant à 14 m, l’îlot du Lys (ou Petite Glorieuse), de l’île aux crabes (ou Rocher Sud) et des Roches Vertes (trois petits îlots rocheux en calcarénite).

De l’île du Lys des îles Glorieuses au nord jusqu’à Europa au sud, les îles Éparses sont soumises à un climat tropical. Europa est nettement différente des Glorieuses et de Tromelin car elle est protégée des alizés par Madagascar et à la limite de l’aire d’influence de la mousson. Europa, Bassas da India et Juan de Nova sont néanmoins exposés aux houles australes. L’absence de relief limite les précipitations sur ces îles.

La prise de possession officielle des Glorieuses eut lieu le 23 août 1892, date à laquelle le pavillon national fut arboré sur la Grande Glorieuse. Il est probable que l’archipel ait été découvert par les navigateurs se rendant aux Indes, dès le début du XVIe siècle. Pourtant, c’est en 1879 qu’Hippolyte Caltaux accosta sur cet îlot qu’il nomma par la suite « Glorieuses », probablement pour perpétuer dans l’océan Indien le souvenir de la Révolution Française de 1830.

Textes : © S. Légeron

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s